Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lesamisdefontenay.overblog.com

Edouard Maury héros de la Résistance honoré.

23 Décembre 2013 , Rédigé par Les ami-e-s de Fontenay Publié dans #Histoire de Fontenay

Le 29 décembre 2013 à l'occasion du 70e anniversaire de l'exécution d'Edouard Maury et de ses camarades de combat, un hommage lui sera rendu par la ville et sa famille à l'angle du boulevard de Verdun et de la rue Anatole France au n°4 de laquelle il habitait.

Edouard Maury (1905-1943)

Edouard Maury (1905-1943)

Edouard Maury est né le 1er juillet 1905 à Paris.

Il habite Fontenay-sous-Bois avec ses parents. Il devient comme son père égoutier à la Ville de Paris. Marié à Germaine Fleischmann, il a un fils Jacques en 1931. Syndicaliste, s'il est engage dans la vie locale. Candidat comme sympathisant sur la liste communiste aux élections municipales de 1935 il devient ensuite secrétaire de la section locale du Secours rouge international, l'ancêtre du Secours Populaire Français créé en 1945.

Mobilisé en 1939, il reprend son travail d'égoutier après l'armistice et se lance dans la Résistance. En 1942, il est responsable du syndicat clandestin CGTU reconstitué des égoutiers et aussi commissaire interrégional des FTP sous le pseudonyme de Pierre. A ce titre il est à la tête d'environ 300 hommes hommes armés.

Suite à une distribution de tracts au marché de La Varenne dont il assurait la sécurité, il est arrêté le 10 août 1942 à son domicile, 4 rue Anatole France, devant sa femme et son fils, par les inspecteurs de la Brigade Spéciale 2 de la préfecture de police de Paris. Ces derniers ne trouvent chez lui ni armes ni documents compromettants. Il est torturé avec ses camarades sans que ses bourreaux ne découvrent ses quelles sont ses responsabilités.

Le 3 mars 1943, il est condamné par la section spéciale de la cour dʼappel de Paris avec deux autres Fontenaysiens (Maurice Couderchet et Marcel Blanchet) à quatre ans de prison et 1 200 francs dʼamende. Il est reconnu membre dʼun groupe de communistes de Fontenay et coupable dʼavoir distribué des tracts. Ses responsabilités au sein des FTP ne sont pas connues et ne sont pas découvertes par la suite.

Le 20 septembre 1943, les trois hommes deviennent « otages politiques ». Le 15 novembre 1943, ils sont transférés à la prison de Fresnes et mis « à la disposition des autorités allemandes ». Leur jugement est cassé, le tribunal militaire allemand, réuni le 20 décembre rue Boissy-d'Anglas, les condamne à mort pour « lutte contre l'occupant ».

Edouard Maury est fusillé le 29 décembre 1943 au Mont-Valérien. En 1945 alors que sa veuve Germaine a été élue conseillère municipale de Fontenay-sous-Bois, la rue du Plateau prend le nom d'Edouard Maury afin de lui rendre hommage. En 1946 il est fait chevalier de la Légion d’honneur à titre posthume.

Le rendez-vous d'hommage est fixé dimanche 29 décembre 2013 à 11h à l'angle de la rue Anatole France et du boulevard de Verdun.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article